Faire face aux défauts d’étanchéité pour un ravalement de façade

défaut d'étanchéité façade

Des traces noirâtres s’étalent de part et d’autre sur votre façade ? C’est le signe de défauts d’étanchéité car de l’humidité s’est infiltrée et a laissé place à la moisissure. Dans ce cas, un ravalement de façade est nécessaire pour pallier à ce problème. Les conseils suivants vont vous aider à combattre ces problèmes d’humidité.

Pourquoi faire un ravalement de façade

Vous devez procéder à un ravalement de façade si vous détectez les défauts d’étanchéité suivants :

  • Fissures sur les murs
  • Peinture qui s’effrite
  • Apparition de cloques sur les murs
  • Tâches d’eau omniprésentes
  • Présence de traces blanchâtres ou verdâtres

Si vous constatez l’un ou plusieurs de ces problèmes, c’est que l’humidité s’est déjà infiltrée en profondeur et depuis longtemps pour laisser de telles marques apparentes sur la façade. Par conséquent, des traitements de nettoyage en surface seront insuffisants pour réparer les dégâts. Le mieux est de procéder à un ravalement de façade complet pour protéger à nouveau les murs.

Les principes d’un ravalement de façade

Il consiste à refaire complètement le revêtement extérieur en repeignant les murs et en les enduisant de manière à assurer une parfaite étanchéité.

  • La première phase est la phase dite d’imperméabilisation. Elle est primordiale, sans quoi les murs vont à nouveau laisser passer l’humidité et se dégrader. Il faut donc commencer par mettre un imperméabilisant de façade qui va protéger les murs des intempéries, des infiltrations d’eau et des rayons solaires.
    Avant de l’appliquer, il faut vérifier que les murs soient parfaitement propres et sains. Passez ensuite le produit imperméabilisant à l’aide d’un pulvérisateur ou d’un rouleau sur l’ensemble des murs. Ce produit est efficace pour tout type de matériau de construction, même ceux qui sont plus poreux que d’autres.
  • La seconde phase consiste à refaire les joints des murs. Cette opération est nécessaire, en particulier sur les façades plus sensibles aux problèmes d’étanchéité comme les façades en pierre. Pour ce faire, il faut gratter et retirer tous les joints et les pierres abîmés. Remplir les trous de mortier et y remettre des pierres neuves. Aplatir avec une truelle et enlever le surplus du mortier avant son séchage complet.
  • Enfin, la troisième phase concerne la mise en place d’un traitement hydrofuge pour protéger la façade de l’humidité et prévenir les défauts d’étanchéité.
    Ce traitement s’applique à l’aide d’un rouleau. Si le produit est solvant, il devra être passé sur une façade sèche. De plus, il faut que la température extérieure soit favorable à son application (plus de 5 degrés). Si le traitement est acrylique, il pourra être appliqué sur des murs humides et ce quelle que soit la température extérieure.

Pour en savoir plus :

Articles en relation