La déduction fiscale pour le ravalement de façade

La déduction fiscale pour le ravalement de façade

Peut-on avoir des aides financières pour refaire sa façade ? C’est la question que se posent souvent les propriétaires confrontés à cette dépense conséquente et qui souhaiteraient obtenir la déduction fiscale pour le ravalement de façade. Voyons ensemble ce qui est possible… et ce qui ne l’est pas !

Peut-on avoir des aides financières pour refaire sa façade ?

La règle générale est que ce n’est pas possible : la déduction fiscale pour le ravalement de façade n’est qu’un mythe, et l’administration n’accorde aucun avantage fiscal spécifique pour ces travaux qui sont considérés comme faisant partie de l’entretien normal d’un bâtiment (et sont même souvent obligatoires dans le cas où le ravalement décennal est imposé). L’absence de déduction fiscale s’étend même au propriétaire d’un bâtiment historique : les travaux de préservation d’un tel bâtiment classé ouvrent le droit à une réduction d’impôts, mais les travaux de ravalement n’en font pas partie, et il existe une jurisprudence qui les exclut explicitement.

À défaut de la déduction fiscale pour le ravalement de façade, celle sur l’isolation

Si la déduction fiscale pour le ravalement de façade n’existe pas, celle pour l’amélioration de l’efficacité énergétique d’un logement existe : le crédit d’impôt pour la transition énergétique (ou CITE) offre une déduction de 30 % du montant des travaux d’isolation de la façade par l’extérieur, dans la limite de 150 euros par mètre carré de façade (c’est-à-dire au maximum de 45 euros par mètre carré de façade si on atteint le plafond de prix). Le couplage de ces travaux avec ceux de ravalement se traduit par une réduction du coût global (certains frais, comme ceux du montage et démontage de l’échafaudage, n’étant à faire qu’une fois), et rien n’empêche le façadiste qui intervient pour vous de peaufiner sa facture afin que la part imputée à l’isolation par l’extérieur soit maximale et celle imputée au ravalement proprement dit minimale : cette astuce permet de facto d’obtenir partiellement la déduction fiscale pour le ravalement de façade, sur la partie « travaux communs » entre ravalement et isolation, et ainsi de bénéficier en pratique d’une ristourne de 30 % ces travaux mutualisés entre les deux interventions. En outre l’isolation par la façde permet de faire ensuite des économies très significatives sur ses frais de chauffage…

Pour en savoir plus

Articles en relation