Le ravalement de façade en copropriété

Le ravalement de façade en copropriété

Le ravalement de façade est une obligation à laquelle tous les copropriétaires d’un immeuble commun sont soumis lorsque la nécessité se présente. L’intervention peut être assez coûteuse selon les types de bâtiment.

Obligations et règles pour le ravalement de façade en copropriété

En fonction de l’endroit ou encore des zones de construction du bâtiment, les copropriétaires d’un immeuble commun sont assujettis à certaines obligations afin de préserver le bon état et la propreté de la façade du bâtiment. Parmi les travaux obligatoires, le ravalement sur les différentes façades auquel tous les copropriétaires devront contribuer. En effet, les règles d’urbanisme veulent que toutes les différentes façades de bâtiment d’habitation commune, comme dans les grandes agglomérations, par exemple, se doivent d’être maintenues propres et en bon état afin de préserver l’esthétique de la ville. Ainsi, une fois tous les 10 ans, la mairie exige de tous les copropriétaires d’entreprendre cette opération. Pour ce faire, une notification est adressée au syndicat des copropriétaires qui aura la charge d’en informer ces derniers et de leur signifier la nécessité ainsi que les modalités des travaux à réaliser pour le ravalement de façade en copropriété.

Réalisation selon les types de bâtiment

Une fois notifié par la mairie ou autre autorité locale de la nécessité pour le ravalement de façade en copropriété, le syndicat devra engager les copropriétaires à entreprendre les travaux dans le courant de l’année. La durée de ces travaux ne devra pas dépasser un an. En principe, ce genre de travaux pour le ravalement de façade en copropriété sera financé par chaque copropriétaire. Selon les types de bâtiment, comme sur un bâtiment à plusieurs étages, les travaux peuvent s’avérer onéreux. Pour ce faire, les copropriétaires peuvent recourir à des crédits bancaires ou encore bénéficier de subventions diverses dans le cadre de l’amélioration de l’isolation thermique par un revêtement de façade, par exemple. De même, le syndicat peut faire bénéficier les copropriétaires, qui se trouvent dans une situation financière précaire au moment des travaux, d’un prêt spécifique. Toutefois, un tel prêt devra au préalable être discuté en assemblée générale. Quoi qu’il en soit, avant une demande de crédit, vous devriez consulter l’annuaire du site pour trouver le spécialiste en la matière qui sera à même de vous conseiller.

Pour en savoir plus

Articles en relation